16 millions d’abonnés en 2014, l’insatiable Free en veut encore

Comptant presque 16 millions d’abonnés pour 2014, Free souhaite utiliser sa solidité financière pour gagner davantage de parts de marché dans le domaine du mobile et il souhaite aussi diminuer ses tarifs.

L’an dernier, la maison mère de Free, le groupe Iliad, a généré une hausse de 4.9% sur son bénéfice net, soit 278.4 millions d’euros. Dans un communiqué de presse annoncé jeudi, le groupe a réalisé des performances exceptionnelles dans ses activités mobiles.

Le directeur général Maxime Lombardini a déclaré durant un point-presse que les performances commerciales de l’entreprise sont excellentes tant dans le mobile que dans le fixe.

Le groupe a accusé un chiffre d’affaires de 4.16 milliards d’euros, ce qui lui permet d’atteindre son objectif un an plus tôt que prévu. Son Ebitda est aussi en hausse de 6.6% à 1.28 milliard d’euros. L’accroissement de 11.2% du chiffre d’affaires se justifie par la croissance des activités mobiles et par la poursuite du développement des activités fixes qui sont très concurrencées par Bouygues Telecom.

Xavier Niel, fondateur d’Iliad, a annoncé qu’il n’envisageait pas un renforcement du secteur en France. D’après lui, Bouygues n’est pas du tout vendeur et l’absorption de celui-ci par SFR-Numericable recréerait un duopole avec Orange. Il eut cependant des discussions informelles l’an dernier avec une filiale de Bouygues dans l’objectif d’un rachat.

L’activité mobile de Free qui représente 40% de son chiffre d’affaires général s’est accrue de 28% contre 2.7% seulement pour l’activité fixe. Actuellement, Free Mobile détient 15% de part de marché et l’entreprise souhaite atteindre 25% à l’avenir.

Toujours se développer

En 2014, Iliad a conquis 2.2 millions de nouveaux abonnés, dont 228 000 dans le fixe et 2 millions dans le mobile.

Le groupe a indiqué qu’il a mis en place plus de 1 900 nouveaux sites mobiles l’an passé afin de couvrir 75% de la population avec la 3G. Le régulateur des télécoms, Arcep, devrait annoncer prochainement s’il a bien atteint cet objectif.

Pour 2015, l’entreprise envisage de déployer 1 500 antennes qui permettraient de couvrir 60% de la population avec la 4G.

Iliad rappelle que l’investissement réalisé l’an dernier s’est élevé à 968 millions d’euros. Et la dette du groupe était de 1.084 milliard d’euros.

Comme perspective pour 2015, Iliad vise un Ebitda en croissance de 10%. Jusqu’en décembre, il aspire à atteindre une marge d’Ebitda dépassant 40%.