Facebook : Reconsidération du concept internet gratuit en Inde

Facebook a lancé un appel à tous les développeurs qui aspirent à participer au projet internet.org qui s’inscrit dans son objectif de garder la neutralité du Net.

Récemment, bon nombre d’Indiens accusent le réseau social de nuire à la neutralité du web suite à la mise en place du projet internet.org. En vue de protéger son image et en replacement de celui-ci, Mark Zuckerberg a lancé une autre plateforme prévue pour l’Inde et d’autres pays en voie de développement. Ce service gratuit en ligne est destiné aux mobiles.

Pour un accès à Internet

Dans le but de fournir un accès à Internet pour les pays en développement, Facebook a mis en place le programme Internet.org en 2013. Pour le cas de l’Inde, ce projet a été réalisé en collaboration avec l’opérateur ‘Reliance Communications’. Celui-ci avait pour but de permettre aux utilisateurs d’avoir un accès gratuit à plusieurs services en ligne. Mais le problème est que Facebook était le seul à choisir ses partenaires d’où certains opérateurs indiens se sont sentis marginalisés. Plusieurs acteurs, comme voyagiste Cleartrip, ont alors quitté le programme pour ne pas entraver le libre-arbitre des internautes.

Mark Zuckerberg défend son programme en annonçant qu’il s’agit là d’une opportunité pour avoir à Internet gratuit, bien que limitée soit-elle, au lieu de payer une somme importante pour une connexion.

Ouverture de la plate-forme

Suite à cette polémique, Facebook reconsidère sa position et prime la collaboration avec les développeurs et les entrepreneurs locaux. Cette nouvelle politique inclusive est régie par certaines règles établies par Facebook. Entre autres, il est nécessaire que les applications utilisent un minimum de données mobiles et n’utilisent pas de paramètres inadaptés au format mobile tel que le JavaScript. Il appartiendra aux utilisateurs de choisir par la suite les services gratuits auxquels ils veulent avoir accès. D’après les explications de Chris Daniels, responsable au niveau d’Internet.Org, la neutralité du web s’appuie sur des principes de collaboration avec des programmes qui favorisent un vaste accès à internet. Bien qu’il n’en ait pas fait mention, ce projet a également pour but d’acquérir plus d’utilisateurs aux applications Facebook.